Home / Pays pour les vacances / L'amérique / Photo attractions de la Bolivie: le Chemin de la mort, salar de Uyuni, le lac

Photo attractions de la Bolivie: le Chemin de la mort, salar de Uyuni, le lac

dostoprimechatelnosti Bolivii

En parlant de la Bolivie, les attractions et la vie du pays, des prospectus et des sites pour les touristes utilisent souvent le mot «plus». Pour la plupart des touristes, y compris russes, la Bolivie est la plus inexplorées pays du monde.

Le pays est vraiment plus riche que les autres d'amérique du sud par le volume des ressources naturelles. Le plus grand lac d'eau douce de l'hémisphère sud est située dans Bolivie. Le pays traverse la plus grande chaîne de montagnes de la Terre – la cordillère des Andes.

Ici se trouve les plus salées de la place sur notre planète, et aride, d'ailleurs, aussi.


au sommaire ↑

Architecture - photo et description

fotografii i opisanie arhitekturnyh obektov

Les amateurs des merveilles certainement frappera de l'architecture du pays. En elle cohabitent deux complètement différentes directions: l'une présentée dokolumbovskimi bâtiments, autre héritage de l'ère coloniale espagnole.

Pour voir plus de bâtiments anciens, il faut visiter Tiuanako, qui a déjà les incas ont donné le nom de «ville Morte» et a assuré que tout son étonnante de pierre de construction – la création de l'alien, parce que des hommes de mains, et son esprit aussi, de créer ce serait pas capable.

Sur de plus près à nos jours de la période de la vie de la Bolivie ressemble à un ensemble de temples, de magnifiques et ascétiques:

  • l'église de Saint-Dominique;
  • la mission de San José;
  • l'église de San Francisco.

Païtiti - la cité perdue

Ce que les touristes susceptibles de ne pas le voir, mais pour le savoir il faut (comme l'un des piliers sur lesquels repose locale, l'histoire et la mythologie), c'est la cité perdue de Païtiti.

Même si le guide vous indiquera les ruines et d'expliquer que c'est là que se trouvait la ville d'or des incas, ne le croyez pas: les spécialistes n'ont pas encore réussi, malgré les nombreuses expéditions, assimilables à de Païtiti des restes de constructions dans la jungle tropicale dans le nord de la Bolivie.

Selon les légendes, c'était une sorte d' Eldorado, construit littéralement sur l'or. Or, selon la légende, ont été les pavés et les murs des maisons. Les documents confirment que, dès le XVIIE-XVIIIE siècles, vivaient confortablement les incas, qui ont fui ici du Pérou, de l'espagnol konkisty.

Ce qui est devenu avec la population locale et avec la ville elle-même au XIXE siècle, inconnu de tous.

Selon la légende, voir de Païtiti toujours possible. Pour ce faire, il faut gravir la montagne sous le nom de Aap Kaniuaj et inspecter les environs.

drevnij gorod Pajtiti

Vous devez d'abord faire une offrande, mais si elle est pas assez généreux, déjà à mi-chemin vers le sommet débutera la pluie et de la grêle, zasverkaut de la foudre. Si le sommet est faible, courageux, mais gourmand voyageur toujours ne verra rien, même la ligne d'horizon – tout le ciel s'obscurci lourds grozovymi les nuages.

Tiahuanaco, Puma Punku et l'ancienne civilisation

Tiuanako – ville, qui existait sur le territoire de l'actuelle Bolivie 400 ans avant la civilisation inca. Sur une superficie de 2,6 kilomètres carrés vécu de 20 mille personnes. La ville est construite en pierres énormes avec conservé des inscriptions, qui jusqu'à présent n'ont pas réussi à déchiffrer les scientifiques.

  1. L'un des bâtiments étonnants – la pyramide Akapana. Elle se compose de sept plates-formes posées l'une sur l'autre, la hauteur totale de la construction dépasse pas 18 h malheureusement, aujourd'hui, nous pouvons en parler au passé, car une grande partie de plates-formes et venchavshij de la pyramide de lieu de culte n'ont pas survécu à l'épreuve du temps.
  2. De temple Kalasasajya était un scientifique de la mission, sonutilisé pour les observations astronomiques. Le titre de la construction se traduit par le Temple de pierres debout – avec l'aide de ces monolithique de 40 tonnes de blocs de andezita et de grès rouge dans l'antiquité, ont étudié la position du Soleil sur l'horizon, et ont déterminé le jour précis de l'année.
  3. Enterré le temple, situé au-dessous du sol de deux mètres, une sorte de miroir Kalasasaji. Il est construit à partir de ces en est de même des blocs à la surface de laquelle sont creusées plus d'une centaine de personnes, dont les traits ne sont pas semblables les uns aux autres.

Les services de Puma Punku («les Portes de Cougars»), situé à côté de l'Tiuanako, trop complexe à partir de pierres géants (jusqu'à 400 t), extrêmement précise et serrées les unes contre les autres.

Maisons jésuites de la mission

Ces structures sont à la fin du XVIIIE siècle: six villes étaient alors basés iezuitskimi des prêtres. Conservés jusqu'à nos jours temples – la synthèse des deux cultures, européenne et amérindienne.

Construit dans les terrains difficiles ces bâtiments sont si magnifiques et originaux, qui ont été à la fin du XXE siècle, inclus dans la liste du patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Pour visiter tous ces endroits, le voyageur besoin de pas moins de 5 jours (voyage, vous pouvez mettre en bus ou en voiture de location).

stroeniya iezuitskih missij

L'un des articles de voyage – le village de San José, ici, en pierre, la mission est présentée quatre bâtiments reliés par un mur de pierre et les composantes d'un quartier. À l'intérieur des bâtiments, et à l'extérieur, sont conservés les fresques étonnantes. Certains d'entre eux parlent d'un temps d'arrivée dans ces contrées des jésuites et des circonstances de son accession à bolivijcami de l'indépendance.

Sucre

Sucre est la capitale officielle de la Bolivie (officieuse est de La Paz, où est situé le gouvernement). La ville est fondée en 1538. Ici, de nombreuses cathédrales et musées construits dans un style colonial. Il est intéressant que tous les bâtiments ici peignent exclusivement en blanc, c'est pourquoi le Sucre est souvent appelé la Blanche.

C'est le centre touristique de la Bolivie. Ceux qui viennent ici pour faire connaissance avec les beautés architecturales, ne manquez pas également la possibilité de visiter dans le village de Selles Orko (à 6 km de la capitale) – le plus grand le musée de paléontologie en plein air, où vous trouverez des traces de dinosaures.

Ces géants ont disparu de 68 millions d'années, mais s'est formé lors d'une éruption volcanique cendres «a conservé» leurs traces, protégeant de l'érosion.

La Paz

Ici, comme dans le Sucre, intéressant mêle architecture ancienne autochtones de la Bolivie avec des bâtiments de style espagnol. Cependant, il n'est pas figé dans son histoire, la ville – il est situé dans un bol sec de la rivière, et sur les pentes presque la hausse constante des nouveaux bâtiments.

Pour les touristes seront d'intérêt pour les musées-les dioramas, et encore de l'exposition, présentant une variété d'or et d'argent des objets doispanskogo de la période.

Obligatoire le point de route touristique – le marché local, où les sorcières et les chamans. Il est possible d'acheter un crapaud, pour attirer dans votre entreprise, la richesse, les philtres d'amour, des amulettes, des herbes et même ensemble d'attributs avec lesquels communiquent avec les âmes des ancêtres.

Cochabamba

Kristo de la Konkordiya v Kochabambe

Le nom de la grande boliviano la ville de Cochabamba vient de deux mots signifiant «lac» et la «pampa» (la steppe, la plaine). Et bien depuis que vivaient les incas et les représentants des autres tribus de la région, a donné sa colonie un tel nom, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts, et un beau lac Alalaj se trouve toujours dans les limites de la ville.


Si la chance d'être en Bolivie en août, vous pouvez devenir une partie urbaine de la fête en l'honneur de la patronne locale - la Sainte Vierge Urkupiny.

Accueil locale monument, aussi, a un rapport direct avec la religion, c'est - Cristo de la Concordia, la plus haute de l'hémisphère sud, une sculpture du Christ (plus de quarante mètres compte tenu de son piédestal). Directement dans la statue équipé pour les enfants, avec sa vue magnifique sur la ville.

Et encore Cochabamba la solution boliviano sénat nommé «gastronomique de la capitale de la Bolivie». Il y a toujours surprendre les gourmets du monde entier.

Que voir dans la nature?

kuda shodit na prirode?

La nature de la Bolivie – l'illustration vivante aux manuels de géographie. Sur le territoire de ce pays, vous pouvez voir qu'est-ce que:

  • la forêt tropicale;
  • de la pampa (la steppe);
  • chaco (campagne parkovym paysage);
  • pantanal (peresyhaushaya landes le territoire).

Par le nombre d'habitant en Bolivie, les différentes espèces d'oiseaux, le pays se situe à la 6ème place dans le monde, et 10-m – varit d'espce de mammifères.

De la plupart des attractions que vous pouvez voir dans les parcs nationaux, en Bolivie plusieurs. En Noel-Kempff-Mercado, par exemple, habitent 130 espèces de mammifères, 250 espèces de poissons. Il ya une incroyable cascade Arkoiris, auquelles touristes arrivent par avion ou par bateau.

Dans le parc Madidi, si vous êtes chanceux, vous pouvez observer le gigantesque muravedom, et Amboro – monter à la montagne et voir des volcans.

Le Lac Titicaca

100 millions d'années, le lac Titicaca était la partie de l'océan, aujourd'hui, c'est un énorme «magazine» d'eau douce (à propos, le Baïkal est quatre fois plus important). – La plus haute sur la Terre sudohodnoe le lac.

En son nom, figure le mot «titi», signifie «puma». Si vous regardez sur le lac avec l'altitude, il est facile de confirmer que le bassin a vraiment les contours de cet animal sacré pour peuplant les lieux membres de la tribu quechua.

Le lac titicaca est situé entre la Bolivie et le Pérou. La place d'un miroir d'eau est supérieure à 8 millions de kilomètres carrés. Sur un lac près de quatre douzaine d'îles, certains d'entre eux – flottants faits à la main à partir de canne à sucre de plusieurs siècles.

Les touristes généralement présentent l'un des plus grands n'est pas des îles flottantes - Isla del Sol. Ce sont les restes des temples, des bâtiments et des labyrinthes. Et tout cela enveloppé dans un ensemble de légendes. Selon l'un d'eux, l'île ont visité les ambassadeurs des autres mondes et ont laissé un message chiffré.

Le chemin de la mort

opasnaya Doroga smerti

Très dangereuse route de montagne, sur laquelle peuvent être les touristes en partance de La Paz dans le parc National Madidi, n'est pas un hasard porte un tel sinistre titre: pour l'année est décomposée en trois douzaine de machines, tué environ trois cents personnes. La longueur de la route à 70 km et une largeur un peu plus de trois mètres. Le bas est préférable de ne pas regarder, car là – le fossé d'une profondeur de 600 mètres.

Le principal danger se produit lorsque, sur la route il faut passer deux machines qui vont à la rencontre les uns des autres – furam, les autobus, les camions.

Pour de telles situations développé une instruction spéciale, donnant la préférence à la machine, de la montée sur le chemin vers le haut, et celle qui descend, qui autorise un schéma spécifique d'action.

Les touristes est expressément recommandé de ne pas tenter de surmonter cette station de montagne sinueuses seul: sur la plus grande partie de la route est manquant revêtement normal (il est remplacé par des pierres, le sol, l'argile), souvent, les brouillards, les pluies, parfois des glissements de terrain.

Salar De Uyuni

Salar de Uyuni (Salar de Uyuni) parue sur le site du lac salé asséché. L'énorme blancs de l'espace (plus de 10 millions de kilomètres carrés) a appelé le sel du désert. Les touristes désireux de visiter ici après la pluie, quand mat dans les jours ordinaires de la surface de l'ancien lac se transforme en vrai miroirdans lequel se reflètent les nuages, le soleil et tout ce qui se trouve autour.

Fait intéressant, cette caractéristique solonchaka Uyuni utilisent les scientifiques – dans la saison des pluies énorme naturel miroir indispensable pour l'étalonnage des satellites. Par ailleurs, les stocks de sel ici 10 milliards de tonnes.

La compréhension de l'attractivité des destinations pour les touristes, les autorités locales ont construit insolites hôtels de sel, et développé un itinéraire touristique:

  1. dans la Forêt de pierres avec des statues, créés par la nature;
  2. sur l'île de Pêcher, qui se distingue par ses énormes cactus.

Laguna Colorado

vpechatlyaushaya laguna Kolorado

C'est aussi le lac salé, seulement à la différence de Uyuni – n'est pas asséché. Assez peu profonde (profondeur de pas plus de 35 cm), il se trouve dans la réserve Eduardo Awaroa. Ressemble à Laguna Colorado – fantastique: la couleur de l'eau – rouge, en raison de certains types de roches sédimentaires et les algues, qui saturent l'eau vive le colorant.

De plus, à des moments différents de la journée de la couleur de l'eau peut varier du rouge au violet et brun.

C'est le lac est riche en plancton, pour les oiseaux est un paradis ici, n'est pas surprenant que 200 espèces, y compris les rares et le flamant de James, estiment la Lagune de sa maison.

Le Désert De Salvador Dali

Dans Eduardo Awaroa il y a un monument – montagne aride de la vallée, rappelle insolites paysages surréalistes de travail de Salvador Dali. Lui-même, il est ici, n'a été à aucun moment, même s'il peut sembler que le passé dans ces lieux n'est pas un plein air:

  • la peinture ici, comme sur ses travaux (rouge, sable, gris);
  • la forme inhabituelle, les pierres, plus semblables à des arbres;
  • la montagne dans la neige chapeaux.

Et au milieu de tout cela, les flamants et de la vigogne (famille des chameaux et lamas sauvages).

Les touristes dans ces endroits, il ya beaucoup, cela témoigne d'une grande multitude de protoptannyh de pistes sur le sable.

Vallée de la lune

Ceux qui visitent la vallée de la Lune, certainement sera citée invité des sites locaux, de l'astronaute américain neil Armstrong, vysazhivavshegosya sur la Lune, que les paysages et la lune est extrêmement similaire.

class="alignnone size-medium wp-image-10843" />

Étonnamment, que le paysage fantastique se trouve à seulement 10 kilomètres de La Paz, et laisse une impression absolue de cleste. Ici aiment passer le temps d'une séance photo.

Si nécessaire, dans la vallée, vous pouvez même passer la nuit ici, il construit son pour les touristes.

Complètement inanimé local ne peut pas être appelé: la flore sont ici hvoshi et des variétés de cactus, le jus qui provoque chez la personne hallucinante effet. Des animaux, vous pouvez rencontrer des geckos, lézards et de petits rongeurs viskashi, évocation des oiseaux.

Conseils de voyage

Pour un voyage en Bolivie sont restés que des bonnes impressions, «neorganizovannomu» touriste tenez compte des conseils suivants:

  1. dans les hôtels locaux, les prix sont généralement surestimés, mais de marchander (et cela donne un résultat) n'est pas interdit;
  2. l'alimentation à payer séparément, elle est rarement inclus dans le prix de la chambre, mais coûte assez cher;
  3. les prisesnécessaires pour charger votre téléphone et l'appareil photo dans des hôtels universels, rond, avec deux broches;
  4. si vous voyagez à travers la province, trouver un hébergement chez les habitants locaux, ce qui permettra de mieux connaître les traditions et la vie quotidienne;
  5. voulez prendre une photo de quelqu'un des locaux – demandez-lui l'autorisation;
  6. sur les marchés devraient se méfier des escrocs et des mendiants;
  7. gardez toujours avec vous une photocopie de votre passeport – elle peut être utile si vous avez à régler avec la police quelconque des malentendus;
  8. ne faites pas d'achats avec les mains, en particulier l'eau et l'alcool; elles peuvent être podsypany de la drogue;
  9. dans les rues , soyez prudent – les règles de la circulation, il est généralement de ne pas adhérer;
  10. ne soyez pas surpris si vous allez souvent le vertige: la Bolivie est un pays de montagne, et peut également affecter l'acclimatation;
  11. pour le voyage de protéger votre santé, à l'avance, achetez antimalyarijnye de l'outil;
  12. la monnaie locale est le bolivien, mais partout dans le déménagement et les dollars américains;
  13. faites un achat important – conservez les chèques, ils peuvent être nécessaires à la douane.

Regardez fascinant de la vidéo sur les attraits naturels de la Bolivie: